DIFFERENTES DISCIPLINES

             LES DIFFERENTES DISCIPLINES DE TIR

Réalisation : Rodolphe BLANPAIN

Edition 2007 CNS Tir à l’Arc - PP - 3 2

Commission Nationale Sportive Tir à l’Arc UFOLEP Période Probatoire

LES DIFFERENTES DISCIPLINES

Le Tir à l’Arc se pratique aussi bien en loisirs qu’en compétition. Historiquement, le Tir à l’Arc était avant tout un moyen de subsistance (aussi bien au niveau recherche de gibier que défense de ses biens). Mais très tôt des tournois se sont organisés et cela pour montrer son adresse, sa force, sa reconnaissance. Dès la mythologie Grecque, on retrouve chez Ulysse cette évocation : « Ulysse ajuste les boucles de la corde aux coches de son arc. Il encoche une flèche, tend l’arc, vise la cible disposée à l’autre extrémité de la salle, décoche et envoie son trait qui arrive en plein centre après être passé, comme le voulait l’épreuve, au travers des anneaux des douze haches qui étaient accrochées au mur. »

On retrouve bien d’autres tournois dans l’histoire de l’arc du moyen âge jusqu’à nos jours. A notre époque, il subsiste des épreuves qui nous viennent de ces périodes lointaines et des nouvelles compétitions.

Ä Les épreuves Olympiques

Le Tir à l’Arc olympique a connu diverses fortunes. De 1900 à 1924 il fut inscrit au calendrier des épreuves. Mais après des problèmes de règlements internationaux, cette compétition fut supprimée. Ce n’est qu’en 1972 que le tir à l’arc repris sa place dans la compétition olympique (41 ans après la création d’une fédération internationale).

Les tirs se font en 4 séries de 12 volées de 3 flèches avec un tableau de duel pour les phases finales avec tir à 70 mètres.

Ä Les épreuves UFOLEP

* Tir en salle :

Constitué de 2 séries de 10 volées de 3 flèches, il se tire sur blason de 60 cm de diamètre pour tout le monde. Les distances changent selon les catégories :

Poussins - Benjamins : 10 m

Minimes - Cadets : 18 m

Juniors - Seniors - Vétérans : 25 m

Les arcs à poulies (autorisés pour les catégories J - S - V) tirent aussi sur blason de 60 cm de diamètre (grand 10).

Le score maximum est de 600 points.

* Critérium National :

Il se déroule sur terrain plat. Constitué de 2 séries de 10 volées de 3 flèches, il se tire à des distances et de tailles différentes selon les catégories :

15 - 10 m Benjamins diamètre 60

25 - 20 m Minimes diamètre 80

25 - 20 m Cadets diamètre 60

40 - 30 m J - S - V diamètre 80

Le score maximum est de 600 points. CNS Tir à l’Arc - PP - 3 3

Commission Nationale Sportive Tir à l’Arc UFOLEP Période Probatoire

* Le tir campagne :

Il se déroule sur terrain accidenté mais sans excès sur une distance comprise entre 2 et 4 Km accessible de préférence aux personnes handicapées.

Les archers sont disposés en pelotons composés de 6 archers maximum et tirent à des distances variants de 5 à 45 mètres sur des blasons allant de 20 cm à 80 cm de diamètre selon l’éloignement. Un parcours est constitué de 24 buttes (ou 2 x 12) où l’on tire 3 flèches. Le score maximum est de 360 points pour 24 buttes. CNS Tir à l’Arc - PP - 3 4

Commission Nationale Sportive Tir à l’Arc UFOLEP Période Probatoire

 

Le tir safari :

 

C’est un parcours de tir sur cible animalière en forêt ou sur terrain varié. La distance est de 3 à 10 Km pour un parcours de 24 buttes différentes.

Deux flèches sont tirées par buttes avec un angle différent (mais la même distance). Les distances varient entre 5 et 35 mètres selon le type d’animal et la catégorie d’âge.

zone blessée zone sensible

Les blasons sont de tailles différentes :

Petits animaux

Petit gibier

Gibier moyen

Grand gibier

Il y a deux zones de points :

- Zone sensible (20 points)

- Zone blessée (15 points) CNS Tir à l’Arc - PP - 3 5

Commission Nationale Sportive Tir à l’Arc UFOLEP Période Probatoire

 

Les archers sont disposés en pelotons de 4 archers maximum.

Le maximum de points est de 960 pour 24 cibles.

* L’ufolarc court et long : Ils se déroulent sur terrains plats à des distances comprises entre 10 à 40 mètres (selon catégories) pour l’ufolarc court et 20 à 80 mètres (selon catégories) pour un ufolarc long.

Le tir se déroule en 2 séries de 9 volées de 4 flèches, sur des blasons de 60 et 80 cm pour le court et 80 et 122 cm pour le long.

Le maximum de points par ufolarc est de 720 points (bien souvent les 2 ufolarcs se tirent l’un après l’autre).

ÄLes épreuves traditionnelles :

* Le tir Beursault : (origine Française XVème siècle). Il se pratique dans un jeu au jardin d’arc à 50 mètres en aller et retour (20). On ne tire qu’une flèche à chaque fois (au total 40 flèches).

Le blason, appelé « carte » a un diamètre de 45 cm et son centre le « marmot ». CNS Tir à l’Arc - PP - 3 6

Commission Nationale Sportive Tir à l’Arc UFOLEP Période Probatoire

Le comptage des points est particulier car on privilégie le nombre de flèches dans la carte (une flèche s’appelle alors 1 honneur). En cas d’égalité d’honneur, les points (4 zones) viennent départager les ex aequo. La marque maximum est de 40 honneurs et 160 points (voir page suivante).

* Le tir au drapeau :

Il se pratique sur un terrain plat aux distances de 165 mètres pour les hommes et 125 mètres pour les femmes. Le nombre de flèches tirées est de 36 (12 volées de 3 flèches). Le « blason » est circulaire, et a 15 mètres de diamètre (dessiné sur le sol). Le centre est marqué par un drapeau de couleur vive n’excédant pas 80 cm de longueur et 30 cm de largeur à un maximum de 50 cm du sol. Le blason est divisé en 5 zones concentriques de 1,5 mètre de largeur. Le maximum de points est de 180.

* Le tir à la perche :

Originaire du Nord de la France, Belgique et Hollande, le tir est peu pratiqué.

La perche est constituée d’un mat d’environ 35 mètres avec des branches. Sur ces branches, on place des « oiseaux » (cylindre de bois d’environ 5 cm de long et 3 cm de diamètre garnie de plumes). L’oiseau le plus élevé sur la perche est le Coq et les oiseaux proches sont appelés grandes poules, puis petites poules, puis oiseaux. CNS Tir à l’Arc - PP - 3 7

Commission Nationale Sportive Tir à l’Arc UFOLEP Période Probatoire

 

Il existe aussi un tir à la perche, la perche étant disposée horizontalement. Abattre un oiseau correspond à gagner un prix (parfois en nature). Ce tir est vertical et nécessite donc une grande sécurité, c’est pourquoi on utilise des flèches spéciales (fut de 80 cm, empennage long, extrémité de la flèche 20 mm de diamètre). On installe aussi des refuges pour protéger les archers qui ne tirent pas. (voir schéma descriptif page suivante)

ÄLes épreuves mixtes :

* Archerie-golf :

Se pratique par équipe de deux : un golfeur et un archer.

Le but est de faire le parcours de golf en un minimum de coups : le golfeur mettant sa balle dans le trou dans chaque green et l’archer devant atteindre une balle située au-dessus du trou sur le green.

* Le ski-arc (biathlon) :

L’archer doit faire un parcours de 12 Km de ski de fond et tirer sur des blasons répartis le long du parcours.

Le calcul se fait avec le chronométrage du parcours et les résultats des tirs (par principe de pénalité).

ÄLes jeux d’arc :

Tous les jeux sont à inventer. Certains existent et sont très appréciés : le dart archery, l’arcathlon, le tir à la pomme (par Guillaume Tell), le tiroscope, le tir aux pigeons, le tir de nuit...

Les seules conditions pour créer un jeu sont :

- La sécurité

- Le respect des gens et des objets

- La joie des archers

BIBLIOGRAPHIE

G. Peyruchot, Tir à l’arc guide fédéral, FFTA 1986

C. Ferriou, S. Flute, L. Frère, Tir à l’arc, Robert Laffont 1992

M. Nayrole, F. Simon, Le tir à l’arc, Denoël 1990

R. Roth, Histoire de l’archerie, Presse du Languedoc 1992CNS Tir à l’Arc - PP - 3 8

Commission Nationale Sportive Tir à l’Arc UFOLEP Période Probatoire

Ajouter un commentaire